Édito

En ce début d’année, prenons le temps de regarder le chemin parcouru, et aussi de nous projeter vers les étapes suivantes du projet.

L’année qui vient de s’achever a été marquée par la poursuite du processus d’instruction par les services de l’État des demandes d’autorisations pour le parc éolien en mer et son raccordement électrique. Nous avons également réalisé des campagnes géophysiques et géotechniques sur le site du banc de Guérande, les données recueillies nous permettront d’affiner le dimensionnement des composants du parc et d’optimiser les méthodes d’installation.

Dans le même temps, nous avons avancé sur un aspect essentiel du projet : les négociations avec nos partenaires industriels.

L’enquête publique, temps fort de la phase d’instruction des autorisations, s’est déroulée entre août et septembre derniers et a permis une nouvelle fois au public de s’exprimer. L’avis favorable formulé par la commission d’enquête au début de cette année est venu confirmer le sérieux des études environnementales réalisées et a souligné l’attention que nous portons aux enjeux du territoire.

Finaliser les négociations industrielles, conclure le processus d’autorisation : il nous reste encore de nombreuses étapes avant le lancement de la construction du parc éolien, étapes pour lesquelles nous souhaitons continuer d’associer l’ensemble des parties-prenantes du territoire.

Que l’année 2016 qui vient de s’ouvrir permette aux efforts et à l’implication de chacun de continuer à faire avancer ce projet d'avenir pour le territoire !

Olivier de La Laurencie

Directeur du projet éolien en mer de Saint-Nazaire

Enquêtes publiques : avis favorables de la Commission d'Enquête

La commission d’enquête publique, indépendante et nommée par le tribunal administratif, a émis des avis favorables pour le projet éolien en mer de Saint-Nazaire et son raccordement au réseau électrique. Ces avis sont la conclusion des deux enquêtes publiques qui se sont tenues en parallèle du 10 août au 25 septembre 2015.

Une large consultation

L’enquête publique permet à chacun d’exprimer en toute liberté son opinion sur le bien-fondé et les modalités des travaux d’un projet de grande ampleur. Les enquêtes publiques sur le projet éolien en mer de Saint-Nazaire ont ainsi permis aux personnes le souhaitant de consulter l’intégralité des études environnementales et des dossiers de demandes d’autorisations ainsi que d'échanger avec la commission d’enquête lors de 20 permanences organisées dans 12 villes.

Près de 800 contributions ont été déposées, via les registres papier disponibles dans les communes ou sur le registre en ligne accessible depuis le site de la préfecture de Loire-Atlantique.

La prise en compte des avis

L’ensemble des avis déposés et les études réalisées par le porteur de projet ont été examinés par les commissaires enquêteurs. A l’issue de cette analyse, la commission d’enquête a émis des avis favorables sur le projet de parc éolien en mer et son raccordement électrique. 

La commission d’enquête a notamment souligné les avantages que ce parc éolien apporte, en permettant la production d’une énergie propre et en constituant un projet de territoire pour lequel les Pays de la Loire disposent d’atouts importants.

Apporter une attention particulière au Puffin des Baléares

Dans son avis, la commission d’enquête a préconisé que le porteur de projet participe à un ou des programmes de protection du Puffin des Baléares sur son lieu de nidification en Espagne. Bien que les études environnementales aient montré que les interactions entre cette espèce d’oiseau et le parc éolien seront faibles, nous travaillons dès à présent avec les associations environnementales et les experts du sujet pour soutenir les actions existantes afin de renforcer la préservation de cette espèce.

Environnement : les homards sur écoute !

Né des discussions avec les marins pêcheurs ligériens et le Comité régional des Pêches et des Élevages Marins (COREPEM), un programme de suivi du homard a été mis en place sur la zone du projet. Il permettra d’en apprendre davantage sur la population présente et sa pêche dans la région.

 

Une étude de grande ampleur

A l'aide de quatre navires caseyeurs volontaires des ports du Croisic et de l’Herbaudière (Noirmoutier), des opérations de terrain ont été effectuées entre mai et août 2015 dans la zone d'étude : des observations embarquées et des opérations dites de « captures-marquages-recaptures d’individus ».

Les observations embarquées

Lors de ces observations, des informations comme le poids, la taille, le sexe et la présence d’œufs ont été notées pour chaque individu capturé. Ces informations ont permis de dresser un état des lieux de la population avant l’installation du parc éolien.

Marquage-Recapture

Afin d’étudier l’évolution et les déplacements des individus, 1 477 homards ont été marqués et remis à l’eau dans la zone d’étude. Parmi ces individus, 124 ont été recapturés, essentiellement par des pêcheurs professionnels, soit un taux de recapture de 8,4%. À partir des informations retournées lors des recaptures, il est possible d’étudier le cycle de croissance/reproduction des homards mais aussi la nature de leurs déplacements.

Le saviez-vous ?

Le homard est une espèce mobile, un déplacement de 60 km en deux mois a été relevé pour un des homards du panel !

Sciences collaboratives : pêche en mer

Dans le cadre du championnat de France de pêche sportive qui s’est déroulé au large de Pornichet fin août, un programme de sciences collaboratives a été mis en œuvre avec la fédération des pêcheurs en mer de plaisance de Loire-Atlantique (FFPM44 : Fédération Française de Pêche en mer).

Les participants ont été invités à récolter des données sur les captures réalisées (espèces des poissons capturés, nombre, taille, localisation de la pêche,…). Ces données sont en cours d’analyse et seront ajoutées à celles recueillies dans le cadre de la réalisation des études environnementales du parc éolien en mer.

Site d'assemblage des éoliennes à Saint-Nazaire : chantier en cours

L’espace de 12 hectares qui servira au pré-assemblage des 80 éoliennes du projet est en cours d’aménagement sur le port de Saint-Nazaire à proximité de la forme Joubert. Une opération d’envergure qui préfigure l’ampleur du projet.

Afin de faciliter l’installation des éoliennes en mer, il est nécessaire d’effectuer des opérations de pré-assemblage à terre. Cette première étape permet de limiter les travaux maritimes, plus complexes et soumis aux aléas climatiques. Appelé « hub logistique », ce site est la base arrière du chantier d’installation du parc éolien en mer.

D’importantes opérations d’aménagement sont en cours, menées par le Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire, sur les 12 hectares de la zone : démolition des blockhaus, évacuation et retraitement de plusieurs milliers de tonnes de terres polluées,… Le site doit en effet pouvoir accueillir les navires d’installation en « bord à quai » et le sol doit être suffisamment solide pour permettre la manutention de pièces de plusieurs centaines de tonnes.

Emploi : informer les conseillers Pôle Emploi des besoins du chantier

L’équipe du projet et Pôle Emploi ont organisé fin 2015 des sessions d’information à destination des conseillers des agences du bassin d’emploi Nazairien. Ces sessions permettent de donner aux conseillers locaux des informations sur le planning de recrutement et les profils recherchés par les différents sous-traitants, de façon à ce qu’ils puissent guider et conseiller au mieux les demandeurs d’emploi.

« Dans les bassins de Nantes et Saint Nazaire, on le sait, il y a un fort potentiel d’emploi dans l’industrie. Avec le démarrage de la construction des éoliennes, ces besoins seront encore plus importants, il nous faut les anticiper dès aujourd’hui ! »

Béatrice Rouillé

Pôle Emploi Saint-Nazaire

Retour sur :

Forum Place Ô Gestes

Nous étions présents à Saint-Nazaire les 9 & 10 décembre 2015, aux côtés de General Electric (anciennement Alstom), pour participer au forum Place Ô Gestes. Organisé par l’association Entreprises dans la Cité, la Carène et la ville de Saint-Nazaire ce forum a permis de présenter les formations et métiers de l’éolien en mer à plus de 170 personnes.

Orienthèque

Du 21 au 23 janvier 2016, nous étions à Pontchâteau pour participer à la 14eme édition du salon Orienthèque. A cette occasion, nous avons rencontré 130 personnes : collégiens, lycéens et demandeurs d’emploi.

Retrouvez-nous !

Le 17 mars à Bouguenais au Forum des Métiers de l’Industrie

•        Nous participerons à ce forum organisé par la Maison de l’Emploi de Nantes.

Le 24 mars à Carquefou aux Journées de l'Energie Elles bougent - Féminisez les métiers techniques

•        Cette journée vise à favoriser la féminisation des carrières scientifiques et techniques.

Lettre éditée par la société Parc du banc de Guérande

Retrouvez l’actualité du projet sur http://www.parc-eolien-en-mer-de-saint-nazaire.fr