EDITO : Premiers engagements tenus !

Au fil des lettres d’information, nous cherchons entre autres à partager avec vous chacun de ces progrès qui jour après jour illustrent notre volonté de respecter des engagements forts en faveur du développement local.

Dans ce nouveau numéro de notre lettre d’information, nous souhaitons dresser avec vous un bilan du travail réalisé pour faire du projet éolien en mer de Saint-Nazaire un projet de territoire, concerté, et levier de croissance économique pour toute la région.

Sur le plan de l’emploi, l’inauguration fin 2014 à Montoir de Bretagne de la première usine française dédiée à l’éolien en mer a marqué la naissance d’une nouvelle filière industrielle. Près de 300 personnes travaillent aujourd’hui dans l’usine General Electric de Montoir et plus de 870 personnes travaillent au niveau régional dans le secteur des Energies Marines.

Sur le plan de la concertation et des usages maritimes, au-delà du processus réglementaire, notre ambition a toujours été de faire vivre un dialogue constructif avec l’ensemble des parties prenantes du projet comme les associations et les professionnels de la pêche. Plusieurs initiatives ont ainsi vu le jour pour préparer l'arrivée de cette nouvelle activité sur le territoire, comme l’organisation de voyages d’études sur des parcs éoliens en mer étrangers pour les pêcheurs professionnels ou la mise en place de programmes de sciences collaboratives.

Sur le plan du développement touristique, nous travaillons à insérer le projet dans l’offre touristique du territoire. Deux centres de découverte de l’éolien en mer et des énergies marines renouvelables permettront aux habitants, aux scolaires ainsi qu’aux touristes de comprendre le fonctionnement du projet mais également la cohabitation des usages et la richesse de la biodiversité marine.

Egalement au sommaire de ce numéro : un retour sur la signature d’une convention de partenariat avec Neopolia pour accompagner l’industrie locale et un retour la journée organisée avec les élus du territoire.

Bonne lecture,

Olivier de LA LAURENCIE,

Directeur du projet éolien en mer de Saint-Nazaire.

Industrie

L'éolien en mer : une dynamique qui prend son envol aux niveaux régional et national

La première pierre de la future usine de fabrication de pales d’éoliennes de LM Wind Power / General Electric a été posée le 23 mars dernier sur le port de Cherbourg. Dans le même temps, l’usine General Electric de Saint-Nazaire exporte déjà ses génératrices et nacelles à l'international! 

Cherbourg : La concrétisation d’un engagement

Une nouvelle usine de 27 500 m² qui permettra de produire à partir de 2018 les plus grandes pales d’éoliennes du monde, jusqu’à 88,4 mètres, tout en créant près de 550 emplois sur le port normand. L’implantation de l’usine LM Wind Power / General Electric sur le port de Cherbourg est une nouvelle étape clé dans le développement d'une filière industrielle française des Energies Marines Renouvelables.

Au-delà du carnet de commandes que représentent les trois projets français dont General Electric est partenaire (Fécamp, Courseulles-sur-Mer et Saint-Nazaire), l’usine de Cherbourg souhaite tirer parti de sa position géographique stratégique afin de fournir les nombreux projets éoliens en mer actuellement en développement au Royaume-Uni et en Europe du Nord.

Chiffres clés de l'usine de Cherbourg 

Surface totale de l’usine : 27 500 m²

Nombre d’emplois directs crées par l’usine : 550

Mise en service : 2018

Saint-Nazaire : Une production déjà tournée vers l’export

En attendant le début des travaux des trois parcs éoliens en mer français, qui rempliront plusieurs années du carnet de commandes de l’usine, le site nazairien a déjà remporté plusieurs contrats clés à l’export. Après avoir fourni en 2016 les éoliennes du projet de Block Island, premier parc éolien en mer situé aux Etats-Unis, l’usine de Saint-Nazaire fabrique actuellement les 66 éoliennes qui seront installées sur le parc éolien en mer de Merkur en Allemagne.

Concertation: Engagements tenus !

Développer un projet concerté et bénéfique pour le territoire, voici l’objectif poursuivi depuis 2007 par l’ensemble de l’équipe projet.

Cliquez ici pour retrouver toute l'actualité sur nos engagements et le travail de long terme mené sur le territoire ! 

Geobirds : Un ambitieux programme de suivi environnemental

Dans le cadre du suivi environnemental mis en place autour du projet, nous avons initié avec l’association Bretagne Vivante un programme de recherche et développement : GEOBIRD. Ce programme vise à développer des GPS miniaturisés pour améliorer notre connaissance du comportement des espèces fréquentant la zone du futur parc éolien, et notamment du Puffin des Baléares.

Ce programme est piloté par France Energies Marines et est soutenu par différents partenaires : des associations, industriels et organismes de recherche (Agence des aires marines protégées, IPHC-CNRS, CEFE-CNRS, Bretagne Vivante …).

GEOBIRD est un programme de recherche soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche et les investissements d’avenir.

La cour administrative d'appel de Nantes rejette le recours déposé contre le projet 

Lundi 15 mai 2017, la Cour Administrative d’Appel de Nantes a rejeté la requête d’associations qui demandaient l’annulation de l’autorisation au titre de la Loi sur l’eau qui avait été délivrée par le Préfet en mars 2016 à la société Parc du Banc de Guérande. Ce jugement écarte l’ensemble des moyens qui avaient été soulevés par les associations afin de contester la validité de l’autorisation. Cela souligne la solidité des études environnementales et la qualité de l’instruction menée par les Services de l’Etat.

C’est une nouvelle étape importante franchie pour le projet !

Dans l’attente du jugement en appel concernant le recours déposé en 2012 contre la désignation comme lauréat à l’appel d’offres, rejeté par le Tribunal Administratif en 2015, l’équipe du projet continue à préparer activement l’organisation de la phase de travaux et à préciser les modalités d’installation du parc éolien en mer.

Tourisme : Insérer le projet dans l’offre touristique existante.

Des centres de découverte sur l’éolien en mer sont actuellement en réflexion. Ils permettront au grand public, habitants, scolaires et touristes de découvrir le fonctionnement d’un parc éolien, la cohabitation des usages et la biodiversité du banc de Guérande.

Depuis plusieurs années, les visites régulières des chantiers navals de Saint-Nazaire ou encore des usines Airbus attirent un nombre croissant de visiteurs. L’intérêt grandissant du public pour le tourisme industriel a conduit l’équipe du projet à réfléchir à la création de deux lieux d’exposition permettant au public de découvrir le déroulement du chantier, le fonctionnement du parc et son environnement :

•  Le premier, un centre de découverte de la filière industrielle de l’éolien en mer et des EMR, sera situé à Saint-Nazaire et piloté par la CARENE en collaboration avec l’ensemble des acteurs liés aux Energies Marines.

•  Le second, dédié au parc éolien en mer de Saint-Nazaire, au site d’expérimentation des EMR de l’Ecole Centrale de Nantes, à la cohabitation des usages, la biodiversité marine et la R&D dans le domaine des énergies marines renouvelables, sera situé au Croisic. 

Le contenu de ces deux projets sera réalisé par des professionnels de la scénographie et de la muséographie. Ces centres participeront à l’attractivité touristique du territoire.

Focus - Un centre de découverte de l’éolien en mer à Saint-Nazaire en 2019

Découvrir le fonctionnement d’une éolienne au travers de maquettes, comprendre les différents métiers mobilisés par la construction ou encore faire une visite virtuelle d’un parc éolien en mer, tout cela sera possible à horizon 2019 à Saint-Nazaire. Les prochains mois seront consacrés à la réalisation d’esquisses précises de chaque «  séquence » et à la rédaction des contenus.

L’équipe du projet éolien en mer participe, avec l’ensemble des acteurs de la filière énergies marines régionale, à la création de ce nouveau lieu. A suivre dans les prochaines lettres d’information.

Les Energies Marines Renouvelables : Une filière déjà créatrice d’emplois en Pays de la Loire

En mars 2016, l’Observatoire des Energies Marines Renouvelables a publié son premier rapport sur l’état régional et national de cette filière en pleine structuration. Intitulé Une réalité industrielle, une dynamique collective, le rapport souligne pour les Pays de la Loire :

• 874 emplois déjà créés en Pays-de-la-Loire par la filière des Energies Marines Renouvelables : dont 70 emplois dédiés à la formation, la recherche et le développement.

• Un chiffre d’affaires cumulé pour la seule année 2016 de plus de 205 millions d’euros pour les acteurs de la Région, dont 78% réalisé à l’export.

• Les énergies marines renouvelables représentent plus de 2 000 emplois au niveau national et près de 600 millions d'euros de CA en 2016.

Retour sur

4 avril 2017 – Signature d’une convention de partenariat avec Neopolia

Le cluster EMR de Neopolia et EDF EN ont signé une convention portant sur le développement des compétences liées au projet éolien en mer de Saint-Nazaire et aux autres projets EMR portés par EDF EN.

Cet engagement a pour objectif de structurer et amplifier le travail réalisé en facilitant encore davantage la participation des entreprises françaises et particulièrement régionales au développement de la filière industrielle. Il traduit notre volonté partagée de nous inscrire dans la démarche portée par la Région des Pays de la Loire en faveur du développement des EMR.

6 avril 2017 – Point d’avancement avec les maires sur le projet dans les locaux du centre de dispatching RTE

L’ensemble des maires concernés par le parc éolien en mer et son raccordement ont été invités pour faire un point d’avancement sur le projet. A cette occasion, les élus de 10 communes situées entre Noirmoutier et La Turballe ont été accueillis dans les nouveaux locaux de RTE à la Chapelle-sur-Erdre.

Après un point d'actualité sur le projet et son raccordement, un retour d’expérience de la construction du projet américain de Block Island, équipé des mêmes éoliennes que le futur parc de Saint-Nazaire, a été présenté aux participants. Enfin, les maîtres d’ouvrage ont fait le point sur les mesures de suivi environnemental, et sur les actions concernant l’emploi, la formation et l’insertion ainsi que l’accompagnement des entreprises locales.

Pour terminer la matinée, le rideau s’est levé sur un lieu unique et hautement sécurisé : la salle de contrôle du centre de dispatching des Pays de Loire. Les élus et l’équipe du projet ont pu observer les opérateurs en plein travail d’aiguillage et d’équilibrage du réseau de transport d’électricité, éclairés par les explications des ingénieurs du centre.

26 juin 2017 - participation au club stratégies achats à la CCI de Nantes  

Nous étions à Nantes le 26 juin pour participer à la matinale EDF organisée par la CCI de Nantes en collaboration avec Neopolia. L’objectif de ce Club Stratégies Achats est de faciliter les relations des entreprises régionales avec les grands donneurs d’ordre du territoire. Nous sommes intervenu aux deux tables rondes de la matinée pour présenter la politique Achats d’EDF EN et le projet éolien en mer de Saint-Nazaire. La matinée a été suivie de rendez-vous B2B avec EDF EN et d’autres donneurs d’ordres pour présenter les opportunités liées aux projets EMR.

Plus d’infos sur : http://nantesstnazaire.cci.fr/agenda/repondez-aux-appels-doffres-dedf

Lettre éditée par la société Parc du banc de Guérande

Retrouvez l’actualité du projet sur parc-eolien-en-mer-de-saint-nazaire.fr