Comment ça marche?

Un parc éolien en mer est un ensemble d’éoliennes implanté au large des côtes et produisant de l’électricité.

Il fonctionne de la même manière qu’un parc terrestre. Son implantation en mer lui permet d’utiliser le vent marin, plus fort et régulier.

Partout dans le monde, de nombreux projets de parcs éoliens en mer ont été mis en place, particulièrement en Europe, au large des côtes anglaises, danoises, belges et allemandes, les pays précurseurs dans ce secteur.

Schéma de principe d’un parc éolien en mer

A – L’éolienne transforme l’énergie du vent en électricité

B – Les éoliennes sont reliées par des câbles enterrés à un poste électrique en mer

C – Le poste électrique en mer est relié au réseau électrique par une liaison sous-marine puis souterraine

Le développement de l’éolien en mer en France et en Europe

La lutte contre le changement climatique est aujourd’hui une préoccupation majeure pour l’ensemble des pays européens. La France s’est ainsi fixé pour objectif de porter la part des énergies renouvelables à  32% de la consommation énergétique finale d’énergie en 2030.

Fin 2014, le nombre d’éoliennes en mer en Europe était de 2 488, réparties dans 74 parcs. Il n’existe pour le moment aucun parc éolien en mer en France.

L’Europe comptait au 31 décembre 2014* :

  • 8 045 mégawatts en exploitation dont 56 % au Royaume-Uni, le reste est réparti entre le Danemark, l’Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas et la Suède.
  • 3 000 mégawatts en construction au Royaume-Uni, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Irlande et en Belgique.

*(source EWEA : European Wind Energy Association)