Questions-Réponses

L’architecture du projet éolien en mer a été conçue pour permettre la navigation et le maintien de l’activité de pêche au sein du parc éolien en mer. Par exemple, les éoliennes seront espacées d’un kilomètre les unes des autres et ont été alignées pour créer des couloirs de navigation.

Une réflexion a également été menée avec les Services de l’Etat et les usages de la mer afin de prévoir des dispositifs et des moyens de sécurité maritime qui permettront d’assurer un haut niveau de sécurité à l’intérieur du parc. Cependant, les modalités de navigation et d’usages dans le parc éolien seront arrêtées par le Préfet Maritime de l’Atlantique quand le parc entrera en service.

A cette fin, la Direction des Affaires Maritimes a publié le 28 juillet 2017 une technique établissant les principes permettant d’assurer l’organisation des usages maritimes et leur sécurité dans et aux abords  immédiats d’un champ éolien en mer  (l’intégralité de cette note est consultable ici). Cette note prévoit que le Préfet Maritime puisse autoriser la navigation dans le parc en respectant néanmoins quelques principes : la taille des navires ne devra pas excéder une certaine longueur hors tout (25 mètres en principe), les navires ne devront pas s’approcher à moins de 50 mètres des éoliennes et à moins de 200 mètres du poste électrique en mer, etc.

Pour plus d’informations, c’est ici !