Transition énergétique

LE PROJET DE PARC EOLIEN EN MER DE SAINT-NAZAIRE S’INSCRIT DANS LES OBJECTIFS DE LA TRANSITION ENERGETIQUE

Le développement de l’éolien en mer en Europe

 

La lutte contre le changement climatique est aujourd’hui une préoccupation majeure pour l’ensemble des pays européens.

Fin 2018, le nombre d’éoliennes en mer en Europe était de 4 543, réparties dans 105 parcs situés dans 11 pays différents. Il n’existe pour le moment aucun parc éolien en mer en France.

L’Europe comptait au 31 décembre 2018, 18 499 mégawatts d’éolien en mer en exploitation dont 44 % au Royaume-Uni, 34 % en Allemagne, le reste est réparti entre le Danemark, les Pays-Bas, la Belgique, la Suède et la Finlande.

Source: Wind Europe

Evolution de la capacité installée en éolien en mer au niveau européen (en MW)

Source Wind Europe

  • Objectifs (en pourcentage)
  • trajectoire réelle

Le développement des énergies marines renouvelables en France

 

La France s’est fixé pour objectif de porter la part des énergies renouvelables à 32 % de la consommation énergétique finale d’énergie en 2030.

L’éolien en mer contribuera à atteindre cet objectif avec le développement de projets éolien posé et flottant au large des côtes françaises.

Au-delà du développement d’une énergie propre, les énergies renouvelables représentent également un secteur créateur d’emplois. A titre d’exemple, le secteur des énergies marines représentait plus de 2 650 emplois en France en 2017.

Objectifs et trajectoire réelle de développement des énergies renouvelables en France

Source: Syndicat des Energies Renouvelables

La place des énergies renouvelables en Pays de la Loire

La Feuille de route pour la transition énergétique 2017-2021 en Pays de la Loire a été adoptée en décembre 2016. Elle regroupe 52 engagements organisés en 5 piliers thématiques dont le premier est de tripler la production d’énergies renouvelables. Pour plus d’informations, cliquez ici

Avec 1364 MW installés en 2018, la production d’électricité d’origine renouvelable représentait 34% des capacités totales installées et atteindra 46% une fois le parc éolien en mer de Saint-Nazaire en exploitation.