Travaux à terre

ICI, SUIVEZ L’AVANCEMENT DU CHANTIER, A TERRE DURANT TOUTE LA CONSTRUCTION DU PARC ÉOLIEN EN MER DE SAINT-NAZAIRE

Planning de construction

Fondations

 

Les éoliennes sont posées sur des fondations dites monopieux – c’est-à-dire qu’elles sont posées sur les fonds marins (entre 12 et 25 m de profondeur) via des tubes faits d’acier. Les fondations sont fabriquées à l’usine d’Eiffage à Anvers.

Les pièces de transition, peintes en jaune, font le lien entre la fondation et l’éolienne. Elles sont actuellement en cours de fabrication à Rotterdam.

Les fondations et pièces de transition seront ensuite acheminées et stockées au port de la Rochelle avant installation en mer par DEME.

 

Partenaires en charge de ces composants du parc : Eiffage et DEME Group.

Eoliennes

 

A Montoir-de-Bretagne (Pays-de-la-Loire), Général Electric assemble les nacelles et génératrices des éoliennes.

A partir de l’été 2021, les éoliennes seront stockées et visibles sur le site d’assemblage à côté de la forme Joubert à Saint-Nazaire. C’est à partir de là qu’elles seront embarquées, 4 par 4, sur le Vole au Vent de la société Sodraco (filiale de Jan de Nul) et installées en mer à partir du printemps 2022.

 

Partenaires en charge de ces composants du parc : Général Electric et Jan de Nul.

Câbles inter-éoliennes

 

Les éoliennes sont raccordées à la sous-station électrique en mer par 12 câbles. Ces derniers sont actuellement en cours de fabrication par la société Prysmian, dans ses usines de Montereau-Fault-Yonne (Ile-de-France) et de Gron (Bourgogne-Franche-Comté).

Le banc de Guérande étant un sol rocheux, les câbles seront posés directement sur le fond et protégés par des coquilles en fonte. La fabrication des coquilles est faite par la fonderie ardennaise à Redon (Ille-et-Vilaine).

Ces éléments seront installés en mer, via un navire câblier, à partir de l’été 2021 par Louis Dreyfus Travocean.

 

Partenaires en charge de ces composants du parc : Louis Dreyfus Travocéan et Prysmian Group.

Sous-station électrique en mer

 

A Saint-Nazaire, l’usine de Chantiers de l’Atlantique fabrique actuellement la future sous-station électrique en mer du parc. Cet ouvrage sera le point névralgique du futur système électrique. Il récoltera l’électricité produite par les 80 éoliennes via l’arrivée de 12 câbles et la transformera pour l’envoyer à terre via 2 câbles.

Lancée depuis septembre 2019, la fabrication de la structure en acier a été finalisée en septembre 2020 et la mise en peinture a débuté. La sous-station sera ensuite équipée en matériel électrique par GE Grid avant d’être installée en mer à la fin de l’été 2021 par DEME.

 

Partenaires en charge de ces composants du parc : Chantiers de l’Atlantique, DEME Group et GE Grid Solutions.

Base de maintenance – La Turballe

 

L’exploitation et la maintenance du parc éolien en mer se fera depuis la base de maintenance. Celle-ci, basée à la Turballe, sera composée d’une salle de contrôle et télécommunications, de vestiaires, de bureaux et abritera une zone d’entrepôt pour stocker le matériel nécessaire à la maintenance du parc. Pour une production optimale, les opérations de maintenance auront lieu 7j/7 en fonction des conditions météo. La maintenance du parc éolien en mer mobilisera une centaine d’emplois.

Les travaux de construction de la base ont débuté fin septembre et dureront pendant 1 an environ.

Base de construction – Saint-Nazaire

 

C’est le centre de coordination des opérations de la construction du parc éolien en mer de Saint-Nazaire (bureau opérations, administration, briefings, vestiaires,…). La base sera située au quai de Kribi à Saint-Nazaire, le temps des travaux.

Les travaux d’installation de la base de construction ont été entamés début septembre 2020 (jusqu’en décembre 2020 environ).

Raccordement électrique par RTE

Les travaux de raccordement sont sous la responsabilité de RTE. Suivez leur travaux sur leur site : https://www.rte-france.com/raccordement-saintnazaire#Leprojet